Notre actualité | Avril

on dirait que je serais...

«Lire quel Plaisir» avec «L'Homme qui rit» de Victor Hugo
Lundi 8 avril | Collège des Garrigues (Montpelleir-34) | 9h-10h-11h-14h-15h-16h

«L'Homme qui rit» d'après Victor Hugo avec 40 élèves du Lycée Champollion
Mardi 16 avril
| Lycée Champollion (Lattes-34) | 11h30

«Molière Conférence» sur le thème des "écritures théâtrales"
Vendredi 19 avril | Quartier Gare (Montpelleir-34) | 19h

 

À propos de la compagnie provisoire | Julien Guill, metteur en scène

Investir des espaces, des théâtres, des territoires. Les occuper. Rencontrer les publics. Le théâtre est une affaire de relation. Il travaille sur le lien qui se tisse entre l'imaginaire des interprètes et celui des spectateurs. Pour chaque nouvelle création, je m'efforce de le préserver. Pour cela je désencombre les spectacles de toute la machinerie théâtrale. Il s'agit de mettre en scène une rencontre. Une rencontre le plus souvent autour d’un texte, mais aussi d’une forme, d’une idée ou d’une thématique. L'acte théâtral ne connait pas de limites. Au contraire. Il permet de briser les carcans et de décloisonner des pratiques artistiques. Au delà des formes qu'il prend — en salle de spectacle, en lieu non dédié, en extérieur ou en rue; au delà des objectifs qu'il se donne — pour des adultes, des ados ou du jeune public; au delà de la matière dont il s'empare — pièce, roman, récit ou témoignage; notre «théâtre enragé» tente de rendre compte de tous ceux qui, envers et contre tout, cherchent à échapper au cadre dans lequel on voudrait les enfermer, pour «devenir».